Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les présidences des communes valaisannes n'ont pas subi de bouleversements majeurs lors des élections de dimanche. Naters constituait l'un des points chauds du scrutin. L'UDC n'est pas parvenu à prendre la présidence.

Franz Ruppen (UDC) n'a pas réussi son pari de ravir la présidence de Naters au PDC sortant Manfred Holzer. Il a obtenu 42% des suffrages lors d'un scrutin qui a mobilisé l'électorat. Ils étaient 70,6% à se rendre aux urnes.

Le résultat de ce vote était attendu. Poids lourd de l'UDC dans le Haut-Valais, Franz Ruppen avait annoncé qu'il renoncerait à une candidature au Conseil d'Etat en mars 2013 s'il était élu à la présidence de sa commune. Tout est désormais ouvert pour les élections cantonales de 2013, a-t-il déclaré sur les ondes de la radio régionale Rhône FM.

Peu d'inconnues

A Sierre, le président sortant François Genoud (PLR), a été réélu avec 54% des suffrages face à son rival Mario Rossi (PDC). Cette réélection reflète la progression du PLR à Sierre. Avec 36% des voix, cette formation talonne désormais le PDC, même si les deux partis disposent du même nombre d'élus au conseil municipal. L'ordre des choses est ainsi respecté selon M. Genoud.

Le suspense demeure à Monthey où aucun des trois candidats n'a atteint la majorité absolue dans la lutte à la succession de Fernand Mariétan (PDC), démissionnaire. Le PDC Stéphane Coppey arrive en tête avec 45% des voix devant le PLR Jean-Marc Tornay (32%) et Christian Multone (23%) de l'entente communale.

La stabilité dans les présidences des communes s'est aussi manifestée par le nombre d'élections tacites. Dans une centaine des 141 communes du canton, les citoyens n'ont pas dû se rendre aux urnes pour élire leur président. Ce fut ainsi le cas à Brigue, Viège, Sion, Martigny ou St-Maurice.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS