Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'emploi dans le secteur public international à Genève est pratiquement stable. Il a reculé de 72 personnes (-0,3%) en un an, a indiqué vendredi l'Office cantonal de la statistique (OCSTAT). Ce secteur emploie 25'388 personnes.

Selon les chiffres à fin mars 2011, 21'488 personnes travaillent au sein des 28 organisations internationales (OI) au bénéfice d'un accord de siège, d'un accord de nature fiscale ou d'un accord sur les privilèges et immunités, a précisé l'OCSTAT. S'y ajoutent 3900 fonctionnaires des missions permanentes à Genève.

Au cours de l'année 2010, les dépenses effectuées par les 21 OI avec un accord de siège ont atteint 5,5 milliards de francs, dont près de 3 milliards de francs (56%) correspondent à des coûts salariaux. En un an, l'ensemble des dépenses a augmenté de 3,6%.

Les coûts salariaux ont progressé de 1,5%, tandis que les autres frais de fonctionnement (achats de biens et services courants) ont augmenté de 4,2%. Les quatre OI au bénéfice d'un accord de nature fiscale ont dépensé 185 millions de francs, dont environ 150 millions de francs (81%) en coûts salariaux. En un an, leurs dépenses fléchissent de 1,4%.

ATS