Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"La journée est plutôt négative..." Malgré le beau gâteau offert par les organisateurs du Masters 1000 de Miami, Stan Wawrinka ne gardera pas le souvenir lumineux de son 32e anniversaire.

La fête a été gâchée par sa défaite 4-6 6-2 6-1 devant Alexandre Zverev. "J'ai lâché après le premier set. Physiquement et mentalement, avoue le Champion de l'US Open. Je bougeais beaucoup moins bien. Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi je n'avais plus d'essence dans les deux derniers sets. Mais j'ai essayé de donner tout ce que j'avais. Cela n'a pas suffi !"

Malgré cette défaite, Stan Wawrinka tire un bilan positif de cette tournée américaine. "Etre finaliste à Indian Wells est un très grand résultat, dit-il. J'ai le sentiment d'avoir très bien travaillé lors de ces trois semaines. Mon genou a tenu. A mon âge, il est inévitable d'être confronté à ce type de blessures. Il convient de la gérer le mieux possible. Maintenant, la saison sur terre battue se profile. Il faut bien se reposer, bien s'entraîner. J'ai envie de faire plus, de faire mieux, de gagner des titres !"

"Cela ne sera pas le même match qu'à Melbourne"

Roger Federer reste donc le seul Suisse en lice dans ce tableau du simple messieurs. Le Bâlois reconnaît qu'il n'a pas livré le match du siècle contre Roberto Bautista Agut. "Comme face à Steve Johnson à Indian Wells, je m'impose en deux tie-breaks. C'est ce genre de match qu'il faut gagner pour aller plus loin dans un tel tournoi, explique-t-il. Bautista Agut peut surprendre avec son coup droit et son jeu de jambes. Il y a eu des moments chauds sur la fin des deux sets. Heureusement, j'ai très bien joué les deux jeux décisifs."

Jeudi, l'homme aux dix-huit titres du Grand Chelem retrouvera Tomas Berdych presque deux mois après un seizième de finale de l'Open d'Australie qu'il avait magistralement négocié. "Ce match fut le début de l'aventure. En le gagnant, je me suis dit que j'étais un... petit peu meilleur que ce que je pensais. Mais je ne crois pas que ce match sera le même qu'à Melbourne. Tomas et Goran Ivanisevic ont dû tirer les leçons de l'Australie. Et je n'oublie pas que Berdych est le joueur qui frappe le plus fort en coup droit. Et s'il ne rate pas, cela peut devenir compliqué."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS