Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Même s'il a dû attendre sa... sixième balle de match pour conclure, Stan Wawrinka mérite tous les éloges. Le Vaudois a été à la hauteur de son rang lors de son premier test à Melbourne.

Le tenant du titre s'est imposé 6-3 6-4 7-6 (8/6) devant Kei Nishikori pour se hisser pour la troisième fois de sa carrière en demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem. Ce vendredi soir, il défiera le vainqueur de la rencontre qui doit opposer le no 1 mondial Novak Djokovic à Milos Raonic.

S'il évolue dans le même registre que devant le Japonais, tous les espoirs sont permis pour un Stan Wawrinka qui a livré une copie presque parfaite dans ce quart de finale. Porté par une première balle que son adversaire n'a jamais pu lire, le Vaudois a exercé très vite une emprise totale sur cette rencontre. Le seul bémol, si l'on doit vraiment en chercher un, vient de son manque de relâchement au moment de boucler ses sets. A 5-3 lors du premier, il fut mené 15-30 sur son service. A 5-4 lors du second, il a dû écarter trois balles de break, ses... trois premières du match. Enfin dans le jeu décisif du troisième, il a mené 6/1 avant de perdre... cinq points de suite. A 6/6, Nishikori a eu la mauvaise idée de tenter et de rater une amortie. A 7/6, Wawrinka la bonne d'armer son vingtième et dernier ace de l'après-midi.

Même si Novak Djokovic demeure l'homme à battre à Melbourne, Stan Wawrinka a lancé avec cette victoire en trois sets contre le no 5 mondial un signal très clair. Il est désormais un candidat fort crédible à sa propre succession. Réussir la passe de deux à Melbourne ne tiendrait pas du miracle. Vraiment pas !

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS