Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka s'arme de patience et aborde l'avenir avec un optimisme modéré.

"Le point positif est que tout tient bien, d'un point de vue chirurgical", a-t-il déclaré à la RTS à Monte-Carlo, où il prépare son retour après ses importants problèmes au genou gauche.

Opéré à deux reprises, l'ex-no 3 mondial et triple vainqueur en Grand Chelem avait effectué son retour à l'Open d'Australie (éliminé au 2e tour), en janvier, après six mois d'arrêt. Mais il n'a jamais été vraiment dans le rythme, ne gagnant de trois matches sur quatre tournois en début d'année. Il a zappé la tournée américaine sur dur ce printemps et n'a plus joué depuis le tournoi de Marseille en février.

Actuel 21e mondial, le Vaudois de 33 ans aura énormément de points à défendre au classement ces prochaines semaines et pourrait chuter dans la hiérarchie en cas de mauvais résultats. Mais il ne s'alarme pas: la santé a la priorité. "Le but est de m'entraîner le plus possible, d'être 'fit' pour que je retrouve un bon niveau. Que cela prenne deux mois ou dix mois, ce n'est pas bien grave." Retrouver son tennis (et la santé) est plus important que le classement pour Wawrinka, même si les deux sont bien sûr liés.

L'ancien Suisse de l'année doit faire son retour au Masters 1000 de Madrid dans quinze jours. Après avoir beaucoup sué ces derniers jours sur les courts de Monte-Carlo, sous la conduite de son préparateur physique Pierre Paganini, Wawrinka semble d'attaque pour la saison sur terre battue, mais il ne précipitera rien.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS