Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Tour de Suisse, qui débutera le samedi 9 juin à Frauenfeld, présentera un peloton attractif. A côté de grimpeurs de l'acabit de Nairo Quintana, les meilleurs sprinters seront là.

Les Suisses seront également ambitieux avec Mathias Frank et Stefan Küng.

La participation sera relevée comme rarement ces dernières années. La présence d'un contre-la-montre par équipes a attiré plusieurs coureurs qui enchaîneront ensuite le Tour de France. "Nous avions espéré que le Tour de France inscrive un chrono par équipes à son programme et que nous devenions la course de préparation idéale. Cette fois-ci, le coup de poker a marché", se réjouissait David Loosli, le directeur sportif de la boucle nationale.

Malgré une participation internationale relevée, un Suisse pourrait avoir son mot à dire pour le maillot de leader. Stefan Küng, le spécialiste du contre-la-montre, qui avait porté le maillot jaune une journée l'an dernier, se réjouit de rouler pendant le premier week-end sur son pas-de-porte. "Je connais chaque pierre par ici", s'amuse le Thurgovien de la BMC. L'Argovien Silvan Dillier, deuxième de Paris - Roubaix ce printemps, est un candidat sérieux pour une victoire d'étape sur les parcours de plat.

La véritable montagne fera son apparition dès la 5e étape entre Gstaad et Loèche-les-Bains, où Steve Morabito s'était imposé au début de sa carrière. "La première sélection sera faite ce jour-là", estime Mathias Frank. Le Lucernois de 31 ans, deuxième du classement général en 2014, est également candidat pour un bon classement à l'arrivée finale à Bellinzone.

Mais la concurrence sera forte tout au long des neuf étapes avec un kilométrage total de 1215 km et une dénivellation de 16'471 m. Sur la liste provisoire des engagés figurent des grands noms comme Nairo Quintana, Richie Porte, Bauke Mollema, Jakob Fuglsang, les frères Ion et Gorka Izagirre ou le vainqueur de l'an dernier, le Slovène Simon Spilak.

La victoire finale pourrait se jouer lors de l'antépénultième étape avec la longue montée de 28 km et 365 virages vers Arosa ou le dernier jour lors du contre-la-montre individuel de 34 km à Bellinzone.

Avec Greg van Avermaet et Peter Sagan, les maillots de champion olympique et du monde seront présents dans le peloton de 147 coureurs. Le Slovaque tentera de faire grimper son record de 15 victoires d'étapes au Tour de Suisse. Mais Sagan devra affronter une forte opposition parmi les sprinters avec Fernando Gaviria, Michael Matthews, Arnaud Démare, Alexander Kristoff ou André Greipel.

La Furka pas encore franchissable

L'étape-reine du jeudi entre Fiesch en Valais et la commune saint-galloise de Gommiswald se disputera-t-elle sur le tracé prévu ? Alors que le col du Klausen est désormais ouvert à la circulation après les nombreuses et abondantes chutes de neige de l'hiver, le col de la Furka est toujours impraticable.

Kurt Betschart, le responsable du parcours, veut se montrer optimiste. Il espère que la Furka sera ouverte le 8 juin. Sinon les organisateurs auront six jours pour trouver une solution de repli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS