Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stephen Curry, champion de NBA avec Golden State mi-juin, va participer début août à un tournoi du circuit professionnel nord-américain secondaire de golf. Un début de polémique a éclaté.

Le meneur des Warriors, grand amateur de golf, a reçu une invitation pour l'Ellie Mae Classic, comptant pour le Web.com Tour, l'antichambre du circuit PGA, qui aura lieu du 3 au 6 août, près de San Francisco. "Je suis très honoré d'avoir l'opportunité de jouer aux côtés de joueurs professionnels", a expliqué Curry.

"Le golf a toujours été une passion, c'est un rêve devenu réalité pour moi de jouer dans un tournoi professionnel", a poursuivi le double champion NBA, sacré meilleur joueur en 2015 et 2016. Sur son compte Twitter, Curry a précisé qu'il n'avait aucune intention de se lancer dans une nouvelle carrière: "Mon but est juste de bien jouer et de voir comment je gère un tournoi pro", a-t-il indiqué.

L'invitation lancée par les organisateurs est pourtant mal passée auprès de certains joueurs professionnels de golf, comme les Américains Lee McCoy et John Peterson. "Steph Curry qui a un handicap de 2.2, peut participer à une épreuve du circuit Web, beaucoup de joueurs aimeraient avoir cette chance, triste", a tweeté McCoy, 23 ans.

"Dans ce cas, quand Andrew Loupe (un autre joueur) jouera-t-il un match de D-League (le championnat de développement de la NBA, NDLR)? C'est vraiment une mauvaise décision à tous les niveaux, il prend la place d'un pro qui essaie de percer", a regretté Peterson.

Mais d'autres joueurs, mieux établis, ont défendu Curry et les organisateurs: "On n'aura jamais autant parlé d'un tournoi du Web.com Tour", a noté Billy Horschel, vainqueur de quatre épreuves du circuit PGA, dont une en 2017.

"Je suis content pour Steph Curry, beaucoup de controverses, mais on l'a invité, bien sûr qu'il allait dire oui! C'est bien pour le tournoi et pour le circuit Web.com Tour", a renchéri Justin Thomas, révélation de la saison avec ses trois titres en quatre mois.

ATS