Toute l'actu en bref

Stephen Hawking souffre de sclérose latérale amyotrophique (archives).

KEYSTONE/EPA EFE/RAMON DE LA ROCHA

(sda-ats)

Le célèbre physicien Stephen Hawking s'est adressé vendredi à un auditoire hongkongais par hologramme, mettant en valeur cette technique qui a un poids croissant. Commentant l'actualité, il a pointé une révolte mondiale contre les experts.

Le scientifique britannique est apparu devant des centaines de personnes qui l'ont applaudi et photographié, tandis qu'il évoquait sa carrière et répondait à des questions sur la probabilité d'une vie sur d'autres planètes, l'utilisation de la technologie dans l'éducation et l'impact du Brexit sur la Grande-Bretagne.

M. Hawking, 75 ans, a estimé que l'élection du président américain Donald Trump faisait partie d'une série de "succès de l'extrême droite", qui pourraient avoir de graves conséquences pour l'avenir de la recherche scientifique.

"Avec le Brexit et M. Trump (...) nous assistons à une révolte mondiale contre les experts", a-t-il lancé durant sa première apparition à Hong Kong depuis 2006.

Crises environnementales

Or ce glissement à droite intervient au moment où la planète fait face à de multiples crises environnementales, du changement climatique à la déforestation, a-t-il expliqué. "Les réponses à ces problèmes viendront de la science et de la technologie", selon lui.

M. Hawking souffre de sclérose latérale amyotrophique, une maladie neurodégénérative des motoneurones de l'adulte qui l'a laissé paralysé et uniquement capable de communiquer via un synthétiseur vocal informatique.

La technique de l'hologramme, qui permet à un être humain d'apparaître et interagir avec des foules simultanément à plusieurs endroits, se répand petit à petit à travers la planète.

Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la gauche radicale à la présidentielle française, s'en est servi le mois dernier pour s'adresser à des partisans durant sa campagne.

ATS

 Toute l'actu en bref