Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Automobilisme - Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford) a conservé la tête du Rallye de Suède, à l'issue de la deuxième journée. Il a même accru de six secondes son avance sur Mikko Hirvonen.
"Nous sommes encore amis mais Mikko est très fort mentalement et il tente de me mettre la pression mais je résiste", a déclaré Latvala dans un grand éclat de rire. "Entre certaines spéciales il me dit des choses comme 'demain j'attaque' ou 'mes pneus sont encore très efficaces' alors que j'ai repéré qu'ils étaient usés jusqu'à la corde", a poursuivi le jovial finlandais, vainqueur en Suède en 2008. "Nous avons des conversations plus 'sérieuses' que lorsque nous étions coéquipiers et nous n'échangeons plus nos réglages !", a-t-il confié.
Vainqueur de la moitié des huit spéciales de la journée, Latvala n'entend pas baisser la garde. "Je suis certain que Mikko va attaquer demain et je dois également m'employer autant que je peux", a-t-il ajouté. "J'ai vraiment aimé cette bagarre", a commenté Hirvonen. "J'ai 23 secondes de retard. C'est beaucoup mais on ne sait jamais. Je reste confiant", a-t-il estimé.
En près de 120 km chronométrés, Latvala a augmenté son avance de 6 secondes sur son dauphin et de 33 secondes sur son nouveau coéquipier, le Norvégien Petter Solberg. "Je ne peux pas me plaindre d'être seulement en troisième place après m'être si peu entraîné sur la neige avec cette Ford Fiesta", a déclaré le dernier champion du monde avant l'ère Loeb, en 2003, qui pilotait l'an dernier des Citroën DS3 à titre privé.
Sébastien Loeb, a quant à lui, fait montre d'une certaine lassitude, même s'il a remporté la minuscule (1,87 km) dernière spéciale la journée, l'ES18 baptisée "Hagfors Sprint". Victoire partagée avec l'étonnant Estonien Ott Tanak qui a signé dans l'après-midi, au volant d'une Ford, ses deux premiers succès en WRC.

ATS