Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Luis Suarez tente d'éteindre la nouvelle polémique allumée samedi. L'attaquant uruguayen de Liverpool a présenté des excuses.
Luis Suarez a présenté ses excuses dimanche pour avoir refusé de serrer la main de Patrice Evra la veille lors du match de championnat d'Angleterre entre Manchester United et Liverpool (2-1), à Old Trafford. "J'aurais dû serrer la main de Patrice Evra avant le match et je voudrais présenter mes excuses pour mes actes", a déclaré l'Uruguayen dans un communiqué publié sur le site internet de son club.
"J'ai parlé à l'entraîneur (Kenny Dalglish) depuis le match d'Old Trafford et je me suis rendu compte que je n'avais pas fait ce qu'il fallait. Je n'ai pas été fidèle à mon engagement non seulement envers lui mais aussi envers le club et ses valeurs et j'en suis désolé. J'ai fait une erreur et je regrette ce qui s'est passé", a dit le joueur.
Avant la rencontre, Suarez avait délibérément évité de serrer la main d'Evra. C'était la première fois que les deux hommes se retrouvaient face à face depuis le match du mois d'octobre à Anfield, où l'Uruguayen avait adressé au Français des propos racistes, ce qui lui avaient valu une suspension controversée de huit matches.
Le club de Liverpool a désavoué son joueur dans un communiqué de son directeur général Ian Ayre. "Nous sommes extrêmement déçus que Luis Suarez n'ait pas serré la main de Patrice Evra avant le match d'hier. Le joueur nous avait dit avant le match qu'il le ferait, mais il a choisi de ne pas le faire", a dit le dirigeant.
"Il a eu tort de nous tromper et de ne pas tendre la main à Patrice Evra. Il n'a pas été fidèle à son engagement, non seulement envers lui-même mais envers Kenny Dalglish, ses coéquipiers et le club", a-t-il ajouté.
"Nous avons dit de façon absolument claire à Luis Suarez que son comportement n'était pas acceptable. Il a présenté ses excuses pour ses actes comme il devait le faire. Nous avons le devoir de nous comporter de façon responsable et nous espérons qu'il comprend ce qui est attendu de toute personne représentant le Liverpool Football Club", conclut M. Ayre.

ATS