Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Congrès des Etats-Unis a entériné vendredi matin le compromis fiscal négocié la veille entre démocrates et républicains. Cette décision confirme le succès du président Barack Obama au terme d'un affrontement de plusieurs jours avec ses adversaires.

Le projet de loi, qui doit désormais être promulgué par le président, prolonge jusqu'à fin février les allègements fiscaux pour les salariés et les allocations chômage, qui devaient initialement expirer le 31 décembre.

La Chambre des représentants dominée par les républicains a donné son feu vert à ce texte lors d'une procédure simplifiée de "consentement unanime", quelques minutes après le Sénat où les alliés démocrates de M. Obama sont majoritaires.

L'accord annoncé jeudi soir entre le président républicain de la Chambre, John Boehner, et le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, prévoit aussi la mise en place d'une équipe de négociateurs pour parvenir in fine à une extension de ce dispositif jusqu'à la fin de 2012.

ATS