Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Porrentruy JU - La pétition lancée par deux Jurassiens pour l'ordination des hommes mariés rencontre un grand intérêt. Lancée à la mi-août, elle a déjà recueilli 1400 signatures. Pour ses auteurs, il s'agit de répondre à la pénurie de prêtres que connaît l'Eglise catholique.
"La récolte de signatures a débuté sur Internet et ensuite ce sont les paroissiens qui ont pris le relais à la sortie de la messe", a expliqué jeudi Jean-Pierre Bendit, à l'origine de la démarche avec son collègue Jean-Paul Miserez. Les organes officiels de l'Eglise ne participent pas à cette récolte de paraphes qui se poursuivra jusqu'à fin octobre.
Echo positifCette démarche rencontre un écho positif dans la région, a précisé à l'ATS M. Bendit. Des personnes doutent toutefois de l'efficacité de la pétition pour faire bouger les choses. "L'on peut très bien faire le travail de curé tout en étant marié", a estimé M. Bendit en faisant allusion aux diacres et aux assistants pastoraux. La pétition ne porte pas sur le mariage des prêtres.
La pétition compte 780 signatures électroniques, à peu près autant de paraphes d'hommes que de femmes, et 619 signatures manuscrites. Le site Internet a été traduit pour répondre à l'intérêt suscitée par cette démarche en Suisse alémanique. Une fois cette récolte de signatures terminée, la pétition sera transmise au président de la Conférence des évêques suisses, Mgr Norbert Brunner.
"Pour nous c'est un succès car l'on discute de ce problème et l'on ne peut plus l'ignorer", a souligné ce catholique pratiquant qui espère que d'autres pays lancent à leur tour le débat. L'objectif était au départ de recueillir 1000 signatures. Aujourd'hui, les deux Jurassiens espèrent parvenir à 2000 signatures.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS