Toute l'actu en bref

Eric Linder, le programmeur et directeur du Festival Antigel, a réussi au fil des années à faire de la manifestation un événement incontournable du calendrier culturel genevois. (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

A Genève, le Festival Antigel, qui s'est terminé dimanche, draine un public toujours plus nombreux. La manifestation a attiré quelque 50'000 spectateurs, en hausse de 11% par rapport à 2016, ont indiqué ses organisateurs.

Cette année, Antigel a réuni 22 communes genevoises qui auront accueilli 84 événements dans 35 lieux différents, pendant trois semaines. Les responsables de la manifestation annuelle, dont la première édition s'est déroulée en 2011, se sont déclarés extrêmement satisfaits.

Les événements "Made In Antigel", des spectacles éphémères et exclusifs qui se tiennent dans des lieux surprenants, rencontrent un succès grandissant. Les organisateurs relèvent la réussite de Very Bat Trip dans les sous-sols du Bois de la Bâtie ou de la Fanfare souterraine dans le parking du vélodrome à Plan-les-Ouates.

Ils ont encore cité le spectacle Dragon Dragon qui avait pour cadre une usine de recyclage de déchets ou la Cité Intérieure qui s'est tenue dans un ancien stock de pneus à Onex (GE). Ces événements ont attiré autant de festivaliers que les concerts donnés par Patti Smith ou par le groupe allemand Moderat, notent les organisateurs.

Le budget de la manifestation s'est élevé à près de 2,2 millions de francs, quasiment identique à 2016. La moitié de cette somme est couverte par les communes genevoises et le quart provient de la billetterie et du bar. La huitième édition d'Antigel aura lieu du 26 janvier au 11 février 2018.

ATS

 Toute l'actu en bref