Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Alain Berset se lance dans la course à la succession de la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey le 14 décembre. Le conseiller aux Etats socialiste fribourgeois de 39 ans a annoncé sa candidature comme prévu, mardi au cours d'une conférence de presse à Fribourg.

"Etre candidat au Conseil fédéral n'est pas le fruit du hasard", a dit Alain Berset devant une presse venue en grand nombre. Au terme de sa réflexion, ce dernier est arrivé à la conclusion que les conditions aussi bien privées que politiques sont réunies.

"J'ai l'ambition de servir le pays au Conseil fédéral et je sais que je peux le faire", a-t-il dit. M. Berset a souligné avoir en politique toujours suivi le même chemin, "celui de la collaboration, de la recherche de consensus quand il est possible, ou de la recherche d'une solution praticable".

Intérêt commun des Romands

Tout en ne minimisant pas la représentation des différentes régions au Conseil fédéral, M. Berset s'est montré persuadé qu'on ne se présente pas à un tel poste pour représenter un intérêt régional. Son expérience lui enseigne en outre que les Romands ont souvent des intérêts communs.

Les compétences pour être conseiller fédéral peuvent être acquises de différentes manières. "S'il y avait un brevet de conseiller fédéral, ça se saurait" et de rappeler que Doris Leuthard n'avait pas non plus d'expérience exécutive et personne n'aurait idée de dire qu'elle n'est pas une bonne conseillère fédérale.

Un autre favori

M. Berset est le deuxième candidat à la succession de Micheline Calmy-Rey à sortir du bois après le conseiller national Stéphane Rossini (PS/VS). Tous deux sont candidats à une réélection le 23 octobre.

Autre favori, le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard attendra le résultat des élections fédérales pour faire part de ses intentions. Idem pour la ministre jurassienne Elisabeth Baume-Schneider. Le PS genevois a donné aux intéressés jusqu'au 13 octobre pour s'annoncer.

ATS