Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quatre candidats sont en lice dans le canton de Fribourg pour l'élection complémentaire au Conseil des Etats du 11 mars, destinée à repourvoir le siège laissé vacant par Alain Berset. Il s'agit des conseillers nationaux Christian Levrat (PS) et Jacques Bourgeois (PLR) ainsi que de deux outsiders.

Il y a donc eu une surprise à l'échéance du dépôt des listes lundi à Fribourg: président du Parti Pirate fribourgeois, 36 ans, déjà candidat malheureux au National en octobre dernier, Charly Pache est de la course. L'indépendant Francis Fasel en fait de même.

L'UDC et le PDC ne présentent pas de candidat. Sachant qu'elle n'obtiendrait pas le soutien du PDC et difficilement celui du PLR, l'UDC a décidé de ne pas dépenser du temps et de l'argent dans une course sans espoir. Le PDC ne fait pas la course, étant déjà représenté par le sénateur Urs Schwaller.

Le socialiste Christian Levrat part favori. Il est soutenu par l'ensemble de la gauche.

Double mandat

S'il est élu, Christian Levrat compte bien concilier - "en tous les cas pour quelques temps" - son mandat de sénateur avec la présidence du PS suisse. Il a par ailleurs eu l'occasion de rappeler que par le passé, tous les partis ont eu des présidents qui siégeaient aux Etats.

Le PLR Jacques Bourgeois veut reconquérir le siège que les radicaux ont occupé de 1999 à 2003, avant qu'Alain Berset ne déboule aux Etats, éjectant Jean-Claude Cornu. Agé de 54 ans, il est conseiller national depuis 2007 et directeur de l'Union suisse des paysans (USP) depuis 2002.

Soutien indispensable

S'il est élu, M. Bourgeois a déjà annoncé qu'il renoncerait à la direction de l'USP.

Crédité de moins de 12% des suffrages lors des dernières élections fédérales au Conseil national, le PLR est en perte de vitesse dans le canton de Fribourg. M. Bourgeois aura besoin de l'appui des autres partis de droite et du centre-droit. Le PDC doit décider de son soutien lors d'une assemblée des délégués le 16 février prochain.

ATS