Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel - Huit candidats seront en lice le 31 octobre à Neuchâtel lors de l'élection complémentaire destinée à remplacer le conseiller d'Etat Frédéric Hainard. Le nombre élevé de prétendants met en relief le contexte embrouillé avec lequel l'électeur devra composer.
Car Frédéric Hainard a remis en cause dimanche dans les médias la double casquette du candidat des Verts Patrick Erard. Ce dernier a démissionné en effet de la présidence de la Commission d'enquête parlementaire (CEP) liée à l'affaire Hainard lorsque son parti l'a désigné comme candidat à la succession.
Pour le conseiller d'Etat, la candidature de Patrick Erard constitue un motif suffisant de récusation des travaux de la commission. Le candidat des Verts "savait qu'il devait me lyncher (via la CEP) pour pouvoir prendre ma place", a déclaré Frédéric Hainard à ce sujet.
En fonction jusqu'au 31 octobre, le conseiller d'Etat a ajouté qu'il se préparait effectivement à déposer une demande de récusation de la CEP. Selon lui, une nouvelle commission devra être nommée et l'enquête repartir de zéro si sa requête est acceptée.
Erard réagit
De son côté, Patrick Erard a qualifié lundi de "mensongers" les propos du conseiller d'Etat démissionnaire. Dans une interview à la TSR, il a rappelé que Frédéric Hainard excluait de démissionner au moment de la nomination de la CEP. Selon lui, la perspective d'une élection complémentaire était alors inexistante.
Les déclarations de Frédéric Hainard sont de nature néanmoins à embrouiller le débat électoral qui s'est ouvert lundi avec la publication des noms des candidats à l'élection complémentaire. En plus de Patrick Erard, le représentant du PLR Thierry Grosjean figure comme prévu au nombre des huit prétendants à la succession.
Autres candidats
Il en va de même de Pierre-Alain Storrer, qui se présentera au nom du Parti bourgeois démocratique (PBD). Au nombre des prétendants figurent également un membre du PDC et un autre du Parti évangélique (PEV), qui ne sont représentés ni au gouvernement ni au parlement. Trois candidats indépendants sont aussi sur les rangs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS