Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller municipal PDC Alain de Kalbermatten se lance dans la course à la succession de Pierre Maudet. Tout comme sa collègue Salika Wenger d'Ensemble à gauche (EAG), il a annoncé être candidat à la candidature pour l'élection partielle de cet automne au Conseil administratif de la Ville de Genève.

"Nous sommes en discussion avec le PLR pour décider de la stratégie de l'Entente (PDC+PLR) pour cette élection. Mais nous souhaitons vivement une candidature unique. "Alain de Kalbermatten est notre meilleur atout pour remporter cette élection. Cet entrepreneur de 35 ans a un profil rassembleur", a déclaré jeudi à l'ats Thomas Putallaz, président du PDC de la Ville de Genève.

Le PLR de la Ville poursuit ses négociations à l'interne et avec son cousin PDC, a souligné son président Vincent Subilia. "Il faut composer avec nos prétentions légitimes à remplacer Pierre Maudet par un magistrat PLR, mais également tenir compte des attentes du PDC", a-t-il relevé.

Le but sera de faire triompher la meilleure candidature, sans précipitation. Pour l'heure, deux conseillers municipaux PLR ont fait état de leur intérêt, Olivier Fiumelli et Adrien Genecand, a-t-il révélé.

Pas de décision du côté du PS

Le Parti socialiste (PS) de la Ville décidera de sa stratégie - lancer son propre candidat ou en soutenir un autre - lors d'une assemblée générale, dont la date sera bientôt fixée, a indiqué son porte-parole Félicien Mazzola. Il y a deux ans, l'Alternative (Verts+PS) s'était opposée à une gouvernance monocolore. Cette position sera rediscutée, a-t-il ajouté.

Les Verts de la Ville pensent s'en tenir à cette option. "A moins que l'Entente ne propose une candidature beaucoup trop éloignée de nos convictions", a expliqué leur co-président Alfonso Gomez.

Le Mouvement citoyens genevois (MCG) sera derrière le candidat de l'UDC en échange du soutien de cette dernière à la candidature d'Eric Stauffer lors de l'élection complémentaire du Conseil d'Etat, relève son président Roger Golay.

Le MCG a par ailleurs déposé un recours contre l'élection du PLR Pierre Maudet au Conseil d'Etat. Le parti dénonce des irrégularités dans la manière dont les bulletins ont été acheminés dans les bureaux de dépouillement.

ATS