Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Suisses sont toujours plus nombreux à recourir aux soins à domicile. L'an dernier, près de 263'000 personnes - soit 3,3% de la population - ont bénéficié d'une telle aide contre 214'000 en 2009. Les organisations à but non lucratif ont pris en charge 80% des prestations.

Selon une enquête de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiée mardi, le nombre de prestataires de soins a doublé sur un an. Pour 2010, 1162 fournisseurs de prestations à but lucratif et non lucratif - employant plus de 36'000 collaborateurs - ont été recensés.

Les organisations à but non lucratif, qui représentent 13'000 emplois à plein temps, ont fourni 13 millions d'heures de travail auprès de 220'000 patients.

La hausse du nombre de prestataires a eu pour effet une augmentation du volume de l'offre générale. Ainsi, le nombre de personnes prises en charge a progressé de 23% sur un an, le nombre d'heures de travail accomplies également et le nombre d'emplois à plein temps de 21%.

Davantage de dépenses

En conséquence, les recettes se sont accrues, de 16%, atteignant 1,59 milliard de francs. Les dépenses (1,59 milliard également) ont aussi augmenté, de 15%. Elles représentaient 2,6% des coûts de la santé en 2010 contre 2% en 2009. Une heure d'aide ou de soins à domicile a coûté en moyenne 99 francs et, toujours en moyenne, 6033 francs ont été dépensés par personne prise en charge.

Les organisations à but non lucratif et de droit public ont engrangé de leur côté 702,5 millions de francs de recettes en 2010. Près des trois quarts de cette somme émanaient de prestations de soins, 19% de l'aide à domicile, 6% des repas à domicile et 3% d'autres prestations.

Les infirmiers indépendants, qui représentent 377 professionnels, ont réalisé 21,5 millions de francs de recettes, provenant presque exclusivement des prestations de soins. Les organisations à but lucratif, au nombre de 168, ont encaissé 98 millions de francs de revenus. C'est la première fois que la statistique prend en compte les organisations à but lucratif et les infirmiers indépendants.

ATS