Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Kariem Hussein se sépare de son entraîneur Flavio Zberg pour rejoindre Laurent Meuwly.

Le champion d'Europe 2014 du 400 m haies et 8e de la finale des Mondiaux cet été à Londres entend ainsi donner une nouvelle impulsion à sa carrière.

Ce changement a pris les observateurs de court. Il ne manque pas de piquant, dans la mesure où Meuwly aura désormais sous sa responsabilité les deux as suisses du 400 m haies, Lea Sprunger et Kariem Hussein, qui sont aussi peu ou prou les deux meilleurs athlètes du pays.

Le coach fribourgeois s'est surtout fait connaître par ses succès avec les athlètes féminines, notamment le relais 4 x 100 m. Il aura maintenant l'occasion de travailler avec un athlète masculin de tout premier plan.

La collaboration est prévue sur le long terme, avec dans le viseur les JO de Tokyo en 2020. Ce changement de cap a été décidé "pour des raisons purement sportives", annonce Swiss Athletics. Kariem Hussein espère, avec Meuwly, franchir une nouvelle étape et essayer de nouvelles idées.

L'étudiant en médecin thurgovien est reconnaissant envers Flavio Zberg. En quelques années, ce coach, dans la foulée de Werner Dietrich - le premier homme à avoir découvert les qualités de Hussein -, a amené l'ancien footballeur parmi l'élite mondiale. Cette saison a cependant été compliquée pour Hussein. Il n'a pas évolué à son top aux Mondiaux, mais a tout de même égalé son record (48''45) et s'est imposé à Athletissima à Lausanne.

"Avec Flavio, nous avons tout partagé, des désillusions aux plus grands succès. Flavio fait aussi partie de ma famille", rend hommage Hussein. Parmi les déboires figure la blessure à un pied subie avant les JO de Rio, et parmi les honneurs, outre le sacre européen en 2014 à Zurich, le bronze aux Européens à Amsterdam en 2016.

"J'ai été moi-même surpris quand Kariem m'a contacté il y a trois semaines", témoigne Laurent Meuwly. "J'ai demandé l'avis de la Fédération, qui est mon employeur. Kariem cherchait un environnement compétitif, ambitieux. Je pense que Lea (Sprunger) et lui peuvent s'apporter beaucoup, mutuellement."

Hussein profitera surtout de l'expertise de Meuwly lors des trois stages d'entraînement d'un mois chacun cet hiver à Potchefstroom, en Afrique du Sud, là où sont posés les jalons pour la saison. L'année 2018 sera plutôt une saison de transition, le Thurgovien passant ses examens finaux de médecine. Mais il n'en visera pas moins un podium aux Européens à Berlin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS