Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A moins d'une guérison miraculeuse, la probabilité de voir Dominique Gisin aux Mondiaux de Vail/Beaver Creek est nulle.

La championne olympique de descente, victime d'une fracture de la tête du tibia à son genou droit lundi lors du super-G de Cortina d'Ampezzo (It), a rendu visite mardi à son médecin personnel qui a confirmé le premier diagnostic.

Gisin a demandé son avis au docteur Lukas Weisskopf, avec le maigre espoir que son médecin de confiance trouve une solution qui lui permette de participer à ces très attendus Mondiaux dans le Colorado. Las pour l'Obwaldienne, le docteur Weisskopf a confirmé le diagnostic posé la veille par le médecin de l'équipe de Suisse Walter Fey.

La blessure dont souffre la sportive suisse de l'année nécessite habituellement six à huit semaines de convalescence. Elle sera traitée de "manière conservatrice", explique Swiss-Ski, à savoir sans intervention chirurgicale. Gisin a commencé dès mardi son traitement et sa rééducation. Les championnats du monde débutent le 2 février et la descente dames est programmée le 6 février. La mission paraît donc impossible pour celle qui avait fait, à 29 ans, de l'obtention d'une première médaille mondiale son objectif majeur de la saison.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS