Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour les deux matches contre Saint-Marin et l'Estonie, Vladimir Petkovic a innové. Il a rappelé Eren Derdiyok et retenu deux néophytes, Renato Steffen et Luca Zuffi.

Le sélectionneur Vladimir Petkovic a retenu 23 joueurs pour les deux dernières rencontres du tour préliminaire de l'Euro 2016 qui opposeront la Suisse à Saint-Marin le 9 octobre à Saint-Gall et à l'Estonie, le 12 octobre à Tallinn. Renato Steffen et Luca Zuffi figurent pour la première fois dans le cadre A. Deux ans après avoir livré son dernier match en sélection, Eren Derdiyok fête, pour sa part, son retour.

Vladimir Petkovic a été contraint d'opérer plusieurs changements par rapport aux deux derniers matches de l'équipe de Suisse en septembre, face à la Slovénie (3-2) et à l'Angleterre (0-2). Gelson Fernandes, Stephan Lichtsteiner, Haris Seferovic et Steve von Bergen sont blessés et ils ne peuvent pas entrer en ligne de compte pour ces deux rendez-vous. Par ailleurs, Yann Sommer a été victime d'une fracture du nez mercredi contre Manchester City. Le gardien sera toutefois présent lundi au rassemblement de Feusisberg au même titre que Johan Djourou et Michael Lang, qui étaient absents en septembre.

Petkovic renonce en revanche à une sélection de Valentin Stocker qui a signalé des problèmes musculaires qui l'empêcheraient de s'entraîner à 100%. Le sélectionneur souhaite ainsi donner au joueur offensif l'occasion de récupérer complètement et a choisi de nommer le plus grand nombre possible de joueurs pleinement aptes à jouer, vu le temps de préparation relativement court avec un maximum de cinq séances d'entraînement.

Parmi ceux-ci, Eren Derdiyok est convoqué pour la première fois depuis octobre 2013 (1-0 contre la Slovénie). Le Bâlois a été victime l'an dernier d'une déchirure des ligaments croisés du genou. Enfin, Vladimir Petkovic a appelé deux néophytes dans sa sélection: Renato Steffen (Young Boys) et Luca Zuffi (Bâle).

Le sélectionneur évoque une situation qui "comporte beaucoup de points d'interrogation" et qu'il qualifie "d'inhabituelle". "Mais ma tâche principale ne change pas, poursuit-il. Elle consiste à aligner la meilleure équipe possible pour parvenir à nos fins". Présent mercredi à Mönchengladbach et jeudi à Bâle, Vladimir Petkovic a tenu à visionner beaucoup de joueurs et de matches ces derniers temps pour se procurer une plus grande marge de manœuvre. Petkovic refuse toutefois de parler d'un plan "B". "Il s'agit plutôt de se tourner vers un plan "A +"", dit-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS