Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De plus en plus de Suisses sont mécontents des caisses maladie, relève mercredi l'ombudsman de l'assurance maladie dans son rapport d'activité. Le nombre de requêtes qui lui sont adressées est en augmentation.

"Jamais l'office de médiation n'avait été confronté à autant de reproches et propos insultants envers les assureurs", écrit l'ombudsman. "Et jamais encore les collaborateurs de l'office n'avaient reçu autant de menaces cachées ou directes envers leur personne", ajoute-t-il.

Les assurés plus âgés se sentent abandonnés lorsque leurs primes complémentaires augmentent fortement. Les plus jeunes souhaitent un renforcement du contrôle des coûts afin d'éviter les abus par les assurés.

Assureurs fautifs

Les assureurs n'y sont pas pour rien: les refus de prestations sont de plus laconiques, parfois il manque même toute motivation, précise l'ombudsman. Le ton employé par certaines caisses s'est fait plus rude envers les assurés. De manière générale, l'ombudsman s'attend à un nouveau durcissement des relations.

En 2011, l'office a reçu 6108 requêtes, soit 3% de moins que l'année précédente. Le nombre s'est stabilisé à un niveau élevé après une hausse de 30% les deux années précédentes. Cette situation implique un engagement intense et permanent, ajoute l'ombudsman. Le nouveau financement hospitalier devrait provoquer des questions supplémentaires sur l'assurances de base et complémentaire.

L'an dernier, 3188 demandes ont porté sur les prestations d'assurance, 1796 concernaient un changement de caisse et 828 les primes. Les 296 cas restants étaient d'ordre général.

ATS