Sulzer a dégagé des résultats en hausse à tous les niveaux l'année dernière. Le groupe industriel zurichois affiche cependant une performance mitigée, comparée aux attentes du marché, tandis que le dividende est resté au même niveau que l'exercice précédent.

Les entrées de commandes ont progressé de 11,9% à 3,5 milliards de francs, alors que le chiffre d'affaires s'est amélioré de 11,7% à 3,4 milliards. La croissance organique des ventes s'est établie à 7,8%, a détaillé le groupe zurichois jeudi dans un communiqué.

Au niveau de la rentabilité, le résultat d'exploitation (Ebit) a bondi de 34,5% à 183,8 millions de francs et le bénéfice net s'est envolé de 35,8% à 113,7 millions.

Fort de ce résultat, le dividende versé aux actionnaires doit s'élever à 3,50 francs par action, soit autant que le montant versé au titre de 2017. Les analystes tablaient quant à eux sur une rétribution de 3,55 francs par titre.

Autant les entrées de commandes que les ventes sont conformes aux anticipations du marché, mais l'Ebit était attendu à 201,6 millions de francs en moyenne et le profit net à 147,1 millions.

Pour 2019, la direction vise une croissance organique, ajustée des effets de change, des nouvelles commandes de 2% à 5% et de 3% à 5% des recettes. La marge opérationnelle Ebita doit se situer autour de 10%, contre 9,5% en 2018.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.