Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré des ventes en baisse, Sunrise a accru sa rentabilité après neuf mois en 2011. Alors que le chiffre d'affaires du 2e opérateur suisse s'est réduit de 2,7% en l'espace d'un an à 1,49 milliard de francs, son résultat d'exploitation (EBITDA) s'est envolé de 10,6% à 466 millions.

Le tassement du chiffre d'affaires reflète le recul enregistré dans le négoce de minutes de télécommunications internationales ou "voice hubbing", a précisé jeudi l'opérateur établi à Zurich et contrôlé par le fonds britannique CVC Capital Partners. La diminution a touché le secteur de la téléphonie fixe, dont les ventes se sont contractées de 11,5% à 296 millions de francs.

Expansion dans la téléphonie mobile

Sans tenir compte des affaires à faible marge de hubbing, le chiffre d'affaires affiche une croissance de 1,2% à 1,392 milliard de francs. La croissance reflète l'expansion dans la téléphonie mobile, dont le nombre d'abonnés a crû en l'espace d'un an de 6,1% à 2,07 millions et les ventes de 6,1% également à 964 millions.

Sunrise doit cette expansion à l'offensive commerciale menée sur le front des plans tarifaires mensuels ainsi qu'au succès rencontrés par les smartphones dans le sillage de l'iPhone d'Apple. Le nombre de clients dans le segment des abonnements mobiles s'est ainsi envolé de 14,1% à 1,07 million, lequel dépasse désormais celui du domaine à prépaiement, qui a vu sa clientèle diminuer.

Boom des smartphones

Le boom des smartphones, lesquels permettent aux consommateurs de surfer sur internet en tout temps, accélère l'adoption d'abonnements mensuels qui incluent un forfait pour les transferts de données, au détriment des offres à prépaiement. Au total, Sunrise comptait à fin septembre 2,97 millions de clients, 2,7% de plus qu'un an auparavant.

Dans les services internet, le chiffre d'affaires a quasiment stagné, avec une infime diminution de 0,2% à 132 millions de francs. Dans ce segment, le nombre d'abonnés a progressé en glissement annuel de 4,8% à 363'000, à la faveur du bond des clients dégroupés, dont le nombre s'est étoffé de 24,9% à 269'000.

ATS