Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Atletico Madrid a remporté la Super Coupe d'Europe à Tallinn. En finale, il a battu son rival local Real Madrid 4-2 ap. C'est son troisième succès dans cette compétition après 2010 et 2012.

Dans le temps réglementaire, Diego Costa a inscrit les deux buts de l'Atletico (1re/79e), alors que le Real a marqué par Benzema (27e) et Ramos (63e/penalty). Les Colchoneros ont ensuite fait la décision lors des prolongations par Saul Niguez (98e) et Koke (104e), profitant des largesses de la défense merengue.

Ils ont ainsi enfin pu battre leur ennemi juré après une longue série d'échecs sur la scène européenne, dont deux finales de Ligue des champions (2014/2016).

Tout avait mal commencé pour la maison blanche. La partie n'était en effet vieille que de... 50 secondes et Keylor Navas devait déjà capituler. Dans un angle pourtant fermé, le portier du Real se faisait surprendre par une frappe puissante de Diego Costa. L'attaquant avait successivement pris le meilleur sur les deux centraux du Real, Ramos et Varane, pour marquer le but le plus rapide de l'histoire de cette compétition.

Face à de nombreux adversaires, cet avantage d'une longueur aurait été quasi décisif. Mais pas contre le Real, même orphelin de Ronaldo et Zidane. Bale, revigoré par le changement d'entraîneur sur le banc merengue, déposait le ballon sur la tête de Benzema pour le 1-1 (27e) qui relançait tout.

Une faute de main de Juanfran, sans doute involontaire, était sanctionnée d'un penalty peu après l'heure de jeu. Le capitaine Ramos ne tremblait pas pour le transformer. Alors que le Real semblait parti pour l'emporter, une erreur de Marcelo relançait l'Aletico, qui égalisait par l'inévitable Digo Costa (79e). La défense blanche n'a pas fait preuve d'une grande sérénité dans la nuit estonienne...

Pour une fois, les prolongations donnaient quelque chose. Il fallait une mésentente entre Ramos et Varane à la relance, qui permettait à Saul Niguez, servi par Partey, de donner l'avantage aux Colchoneros (98e) sur une magnifique volée. Six minutes plus tard, l'Atletico remettait ça, grâce à Koke après un bon travail préparatoire de Diego Costa, qui a fait bien des misères à l'arrière-garde merengue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS