Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne n'arrive toujours pas à gagner à domicile. Lors de la 34e journée de Super League, le club de la Pontaise a été tenu en échec par Thoune (0-0). Mais ce point suffit à son bonheur.

Au plan comptable, ce point permet aux Vaudois d'assurer virtuellement leur place en Super League. En effet, Vaduz s'est incliné 2-1 à Lugano en soirée. A deux journées de la fin, le club de la Principauté accuse six points de retard sur le LS et sa différence de buts est largement inférieure, soit -31 contre -8. Vaduz doit donc se résoudre à la relégation.

Au Cornaredo, Lugano a marqué par Sadiku (16e) et Mariani (81e). Vaduz a poussé en seconde mi-temps, mais a dû se contenter de sauver l'honneur par Borgmann dans les arrêts de jeu. Les Tessinois, quant à eux, se hissent sur le podium en attendant les matches dominicaux.

Les Vaudois attendent un succès devant leur public de la Pontaise depuis le 2 octobre. Face à Thoune, les protégés de Fabio Celestini ont bien eu quelques rares occasions, mais ils ne sont pas parvenus à concrétiser au cours d'une rencontre de faible niveau. La meilleure a été un tir de Gétaz à la 80e, repoussée sur la ligne (voire derrière) par le gardien adverse.

Les visiteurs, pour leur part, n'ont pas été plus fringants. Les Bernois auraient pu bénéficier d'un penalty en début de seconde période pour une faute sur Geissmann. Au final, ce score nul et vierge reflète assez bien la physionomie des débats.

L'avenir de Fabio Celestini agite aussi les esprits. L'ancien international, qui dirige le LS depuis mars 2015, susciterait l'intérêt de Saint-Etienne, qui cherche un successeur à Christophe Galtier. Celestini n'est pas un inconnu en France, puisqu'il a joué deux saisons à Troyes et deux à Marseille au début des années 2000.

ATS