Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Servette ne parvient toujours pas à sortir la tête de l'eau.
Au Stade de Suisse, les Genevois ont subi leur cinquième revers en autant de matches en s'inclinant 6-2 face à Young Boys dans le cadre de la 11e journée de Super League.
Tout était déjà dit après 38 minutes dans cette confrontation où les Bernois ont fait exploser la lanterne rouge par Nuzzolo (2e), Frey (25e) et Bobadilla (38e). L'attaquant de Young Boys a ensuite inscrit son 2e but personnel (54e) avant que Costanzo (70e), et Lecjaks (81e) n'inscrivent également leurs noms sur le tableau des buteurs.
Outre ce nouveau revers qui s'est dessiné dès les premiers instants, c'est surtout la manière qui préoccupe. Car, si Servette a enfin marqué, par Pont (72e), puis Kouassi (91e) après 507 minutes d'abstinence - le dernier datait du 19 août, but d'Eudis face à Zurich - la défense genevoise est assurément un secteur qui n'existe pas.
Trop loin sur le but de Nuzzolo, trop légère sur la réussite de Frey, trop lente et trop naïve sur celles de Bobadilla et Costanzo, l'arrière-garde servettienne n'a cessé de commettre des erreurs plus grossières les unes que les autres. Et c'est au total 14 buts, que Servette a encaissés lors de ses 5 dernières sorties (24 depuis le début de la saison).
Sébastien Fournier aura une semaine pour trouver les solutions adéquates afin de ne pas avoir à assister à une nouvelle correction le week-end prochain au Parc St-Jacques face au FC Bâle.
Sans forcer et sans élever son niveau de jeu, YB a obtenu son quatrième succès de la saison et reste invaincu à domicile face aux grenat depuis maintenant 11 ans. Ce succès bernois, conjugué à la victoire de Lucerne à domicile face à Thoune (2-1), précipte le club genevois à 7 longueurs de la barre synonyme de maintien en Super League.
Le vice-champion de Suisse doit notamment son succès mérité à Winter et Andrist. Les deux joueurs du FCL ont trompé la vigilance de Faivre respectivement dans les premiers (5e) et les derniers (82e) instants de la rencontre. Le penalty de Schirinzi dans le temps additionnel est arrivé trop tard pour les joueurs de Bernard Challandes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS