Toute l'actu en bref

Le FC Thoune n'a pas raté sa rentrée en s'imposant 1-0 au Letzigrund face à un Grasshopper décevant, en lever de rideau de la 19e journée de Super League.

Les premières lignes du nouveau chapitre de ce GC post-Källström ont été bien indigestes. Sans doute que Numa Lavanchy, promu capitaine des Sauterelles pour sa première saison dans l'élite (l'ancien Lausannois est le seul joueur à avoir joué tous les matches de son club cette saison), espérait mieux pour son baptême.

Mais il manque beaucoup de choses aux Grasshoppers, de la qualité surtout, et Pierluigi Tami ferait bien de rapidement trouver une solution pour s'éviter une seconde moitié de championnat anxiogène.

Cette défaite est déjà inquiétante car Thoune n'a pas non plus livré une copie transcendante, loin s'en est fallu. Jeu haché, maladresses, choix douteux, ambiance morose (3500 spectateurs): difficile dans ce contexte de se réjouir de la reprise...

Les Bernois ne bouderont cependant pas leur plaisir. Ces trois points font du bien, au moral et au classement. En s'imposant, la formation de Jeff Saibene a pris trois longueurs d'avance sur la dernière place et Vaduz (qui recevra St-Gall dimanche) et a dépassé deux adversaires directs (Lausanne et Lugano) pour s'installer au septième rang.

Le but inscrit par Dejan Sorgic à la 37e vaut donc de l'or. Une réalisation rendue possible au moins autant par le bon centre de Christian Fassnacht) que par la sortie totalement manquée du portier Vaso Vasic et la passivité coupable de la recrue suédoise de Rubin Kazan Emil Bergström.

ATS

 Toute l'actu en bref