Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paolo Tramezzani a été officiellement présenté mardi en tant que nouvel entraîneur du FC Sion. En conférence de presse, l'Italien a surtout parlé état d'esprit.

Paolo Tramezzani, comment se sont déroulées les discussions avec le FC Sion?

"Quand j'ai appris que le club était intéressé, tout s'est passé naturellement. J'ai ressenti l'envie du président Constantin de me faire venir ici. Il m'a témoigné une grande confiance."

A quoi allez-vous consacrer vos premiers jours à la tête de l'équipe?

"J'ai très envie d'entraîner, de lancer un nouveau projet, de repartir de zéro et de découvrir mes joueurs. Le FC Sion est suivi de près par tout le canton, et je veux renforcer l'identité de ce groupe, son état d'esprit, pour que les gens s'y reconnaissent. C'est mon premier objectif, trouver une identité correspondant à nos valeurs. J'ai déjà une très bonne base de travail si j'en crois ce que j'ai vécu avec Lugano à Tourbillon, où nous étions à onze contre dix mais n'avions pas réussi à marquer tant Sion voulait tenir son résultat (ndlr: victoire 2-0)."

Quels changements comptez-vous apporter à votre effectif?

"Pour l'heure, il faut se mettre au travail. C'est pourquoi j'ai programmé deux séances quotidiennes durant les dix jours de notre camp (ndlr: dès mercredi à Crans-Montana). Nous devons aller sur le terrain pour apprendre à nous connaître et pour nous comprendre, pour être en mesure d'évoluer dans différents systèmes de jeu. Je veux découvrir ce groupe avant de décider quoi que ce soit, car il s'agit de ne pas se tromper en ciblant par exemple le mauvais joueur."

ATS