Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le FC Sion est l'équipe paradoxale par excellence, en ce début de saison.

Les Valaisans se sont imposés 1-0 à la Pontaise lors de la 2e journée de Super League, contre un Lausanne-Sport mal payé et abusé de la même manière que ne l'avait été Thoune la semaine passée.

C'est en cela que ce succès sédunois tient du paradoxe. Défense aux abois, milieu de terrain inefficient, jeu proche du néant, qualité technique indigne d'une équipe de première division: tel est le portrait-robot de ce FC Sion en cette fin juillet. Sauf que, comme à Thoune, la première (et presque seule) action réussie a suffi pour marquer et faire la différence.

C'était à la 33e, sous l'impulsion décisive de Kevin Constant et grâce à un service millimétré de Grégory Karlen à destination de Marco Schneuwly. La paire lausannoise Monteiro - Rochat ayant aussi joué un rôle dans ce but.

Le LS faisait un dindon parfait pour cette farce. Plus joueuse et dominatrice, la formation de Fabio Celestini a encore souffert de son mal récurrent: l'incapacité à marquer. En dépit de très nombreuses occasions dont certaines ont mis le portier Anton Mitryushkin à (solide) contribution, notamment une tête de Leandro Marin (8e), deux tirs de Samuele Campo (27e et 31e) ou encore un déboulé face au gardien de Valeri Bozhinov (53e).

Furieux contre plusieurs joueurs après le naufrage lituanien en Europa League (0-3), Paolo Tramezzani a voulu corriger le tir en procédant à quatre changements par rapport à la partie de Marijampolé (Konaté sur le banc, Morgado, Cunha et Adryan pas convoqués, timide début comme titulaire de Robert Acquafresca). Sans que cela n'apporte un réel plus à sa formation - même s'il y a eu un léger mieux dans les vingt dernières minutes -, à l'exception notable de la présence au milieu de Kevin Constant, l'architecte désigné.

Le Mister a donc encore beaucoup de pain sur la planche. Nul doute qu'un réveil tonitruant mercredi pour le retour contre le FK Suduva à Genève lui permettrait de gagner du temps en sautant quelques étapes. Mais là, il faudra que son FC Sion marque au moins trois fois...

Ce qu'avait su faire Lausanne lors de la 1re journée contre St-Gall (3-3). Deux matches, un point: début de saison maussade pour les Vaudois qui iront chez les Young Boys la semaine prochaine.

ATS