Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel Xamax n'a pas stoppé l'hémorragie en s'inclinant 3-2 chez lui contre St-Gall, lors de la 6e journée d'une Super League plus dense que jamais.

Derrière l'intouchable Young Boys, il n'y a que six points d'écart entre le deuxième et le dixième du classement !

Xamax avait les idées claires en se présentant sur son synthétique avec trois défaites de rang dans les valises. Bien organisés, les Neuchâtelois ont négocié avec talent la plupart de leurs actions de rupture grâce à leur aptitude à jouer en une touche de balle dans les quarante derniers mètres.

Un schéma qui a amené le 1-0 signé Doudin (13e), lequel avait déjà eu deux belles occasions de la tête (dont une sur le poteau). Et qui aurait pu permettre à l'équipe de Michel Decastel de doubler la mise, notamment sur une percée côté droit de Ramizi annihilée de justesse par Hefti (41e).

Mais cette stratégie avait un prix: celui de l'effort, et Xamax a commencé de tirer la langue en fin de première mi-temps sans parvenir à récupérer durant la pause. Ainsi les Brodeurs se sont faits plus pressants et ont égalisé à la 55e par Quintillà sur corner.

St-Gall a même logiquement pris l'avantage à la 74e par une tête de son homme le plus dangereux, Cedric Itten. Ce même Itten qui a offert à Kutesa le 3-2 à la 86e, soit sept minutes après le 2-2 inscrit sur un penalty tout sauf évident obtenu et transformé par Nuzzolo.

Neuchâtel reste donc dernier du classement, avec deux points de retard sur Sion (battu 3-0 samedi par YB) et à égalité avec Grasshopper. GC a perdu sur le fil 2-1 à Lucerne, après avoir pourtant ouvert la marque par Holzhauser. Mais il s'est fait surprendre à la 84e par Eleke puis à la... 94e par Schürpf.

Neuf points: tel est le retard qu'accuse déjà le FC Bâle sur les Young Boys après six matches. Le FCB, bouté hors de l'Europa League jeudi dernier, a été tenu en échec chez lui par Thoune (1-1) et s'est même retrouvé à devoir courir après le score.

Les Bernois ont inscrit le 1-0 par Sorgic mais Frei a égalisé juste avant la pause et avant que Xhaka, averti deux fois, doive regagner les vestiaires plus tôt que les autres. Les Bâlois ont quand même dominé la seconde période et se sont vu refuser, sans doute injustement, un penalty à la 62e.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS