Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Xamax n'a pas manqué ses retrouvailles avec la Maladière. Pour son premier match de Super League depuis plus de six ans à domicile, les Neuchâtelois ont accroché Bâle 1-1.

Xamax n'avait plus joué en Super League à la Maladière depuis décembre 2011. C'était déjà contre Bâle, et cela s'était déjà soldé par un 1-1.

Au-delà du clin d'oeil, ce match nul acquis samedi soir dans une Maladière quasiment pleine (12'000 spectateurs) récompense l'abnégation des rouge et noir. Menés au score sur une réussite de Noah Okafor, alors qu'ils venaient de bénéficier de plusieurs belles occasions de but, les hommes de Michel Decastel ont trouvé les ressources pour égaliser à la 86e minute sur une reprise de Raphaël Nuzzolo.

Une victoire n'aurait même pas été volée pour Xamax, tant ce Bâle-là, décidément vacillant en ce début de championnat, était bon à prendre. Une chose est sûre, le choc psychologique espéré par les dirigeants rhénans après le licenciement jeudi de Raphaël Wicky, remplacé ad intérim par Alex Frei, n'a pas fonctionné.

Pour Bâle, il faudra réagir très vite, sachant que le FCB dispute un match capital mercredi contre le PAOK Salonique, au 2e tour qualificatif de la Ligue des champions. Battus 2-1 en Grèce, les vice-champions de Suisse doivent inverser la situation dans leur Parc St-Jacques, sous peine de plonger définitivement dans la crise.

Vainqueur la semaine dernière à Lucerne (2-0), Xamax affiche, lui, un bilan presque inespéré de quatre points en deux rencontres. Le club neuchâtelois peut entrevoir avec sérénité son prochain rendez-vous, lui aussi très attendu, dimanche prochain pour le premier derby de la saison à Tourbillon face à Sion.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS