Toute l'actu en bref

Sur les 15 cantons ayant publié leurs comptes 2016, 10 sont dans les chiffres noirs (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Sur les 15 cantons qui ont déjà publié leurs comptes 2016 - tous alémaniques à l'exception du Jura -, 10 affichent des chiffres noirs. Leur bénéfice total se monte à 679,6 millions de francs, tandis que les cantons déficitaires cumulent un trou de 616,4 millions.

Le résultat le plus positif est l'apanage de Zurich, avec un bonus de 390 millions de francs, selon un décompte de l'ats. Le budget du canton le plus peuplé de Suisse prévoyait un surplus de 69 millions, mais les recettes fiscales ont atteint un nouveau record, dépassant pour la première fois la barre de 15 milliards.

A l'autre extrémité de l'échelle, le cancre est Bâle-Ville, qui se retrouve avec un déficit de 451,5 millions, plombé par la coûteuse réforme de la caisse de pension de l'Etat. Et ce résultat apparaît encore bien meilleur que le déficit de 952,3 millions qu'anticipait le budget, grâce à des recettes plus élevées que prévu. Le retour dans les chiffres noirs est toutefois attendu dès 2017.

Bénéfice trompeur pour Berne

Parmi les résultats positifs figure le canton de Berne, avec son bonus de 221 millions, un brin plus élevé que les prévisions budgétaires (219 millions). Mais ces chiffres sont trompeurs, car les perspectives financières restent difficiles. Face à ce constat, le Conseil-exécutif va présenter en août prochain un train d'économies comme il l'avait décidé en automne dernier.

Huit autres cantons alémaniques peuvent se targuer de boucler dans les chiffres noirs: Appenzell Rhodes-Intérieures (3,8 millions), Glaris (1), les Grisons (+17), St-Gall (8,1), Schaffhouse (16,6), Schwyz (11,9), Thurgovie (1,7) et Uri (8,5).

Argovie en difficulté

Le canton d'Argovie figure en revanche parmi les mauvais élèves avec un trou record de 105,4 millions, alors que le budget ne prévoyait qu'un très léger excédent de dépenses de 50'000 francs. La situation des finances cantonales est "inquiétante et critique", selon le ministre des finances Markus Dieth. Le gouvernement veut élaborer un programme d'assainissement afin de rétablir durablement l'équilibre.

D'autres cantons affrontent quelques soucis, à l'image de Lucerne avec un excédent de dépenses de 49,3 millions, contre 40,9 millions inscrits au budget. Et la tendance négative devrait se poursuivre entre 2017 et 2020. Le canton espère un "oui" du peuple le 21 mai à une hausse du coefficient d'impôts de 0,1 point. Cela assurerait une augmentation de 64 millions de francs de recettes fiscales.

Nidwald boucle aussi dans les chiffres rouges (2,8 millions), tout comme le Jura (7,4 millions), seul canton romand qui a déjà publié ses résultats définitifs. Le budget prévoyait un déficit légèrement plus bas (6,8 millions).

Détérioration brutale à Neuchâtel

Neuchâtel, pour sa part, en est au stade des prévisions, mais elles s'avèrent très mauvaises, avec une détérioration brutale. Les 10 mars, les autorités ont annoncé que le canton pourrait se retrouver avec un excédent de charges de 74,1 millions de francs, au lieu du déficit budgétisé de 14,4 millions de francs. Ce mauvais résultat s'explique par la chute brutale de l'impôt direct des sociétés.

A noter que parmi les 15 cantons ayant publié leurs comptes, 11 affichent des résultats meilleurs que budgétisés. Seuls Argovie, Lucerne et le Jura voient leur situation se dégrader par rapport à leurs prévisions.

ATS

 Toute l'actu en bref