Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'obésité et le surpoids ne touchent pas les enfants de la même manière selon qu'ils vivent à la ville ou à la campagne. En zone urbaine, un enfant sur cinq est trop gros alors que dans les régions rurales c'est un sur sept.
De manière générale, les parents d'enfants souffrant de surpoids présentent souvent un niveau d'éducation ou une position professionnelle modeste, indique lundi une étude de Promotion Santé Suisse. Pour l'établir, la fondation a recensé durant l'année scolaire 2008/09 la taille et le poids de plus de 25'000 écoliers dans les cantons de Genève, du Jura, du Valais et des Grisons ainsi que dans les villes de Fribourg, Bâle, Berne et Zurich.
Il en ressort que globalement un enfant sur cinq est en surpoids et un sur vingt-cinq obèse. Ces chiffres ne sont toutefois pas les mêmes partout: plus l'enfant vit dans un environnement urbanisé, plus il présente un risque de surpoids. Les données montrent également des différences par rapport à l'âge, la nationalité et l'origine sociale mais très peu entre garçons et filles.
De manière générale, par rapport aux précédentes études, le nombre d'enfants en surpoids s'est stabilisé en Suisse, indique Promotion Santé Suisse, dont le financement est assuré par les cantons et les assureurs maladie. En attendant de nouvelles données qui permettront de confirmer cette tendance, les valeurs actuelles indiquent que la Suisse se situe dans la moyenne des autres pays européens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS