Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les sanctions contre les joueurs de Lugano, Patrick Rossini et Igor Djuric dans l'affaire des primes illicites sont réduites de 12 à 2 matches de suspension.

Le Tribunal de recours de la Swiss Football League a toutefois considéré comme avéré que les deux joueurs ont contrevenu à l'interdiction de primes versées par des tiers, annonce la Swiss Football League dans un communiqué.

Rossini et Djuric avaient proposé une prime aux joueurs du FC Schaffhouse dans la phase finale de la saison de Challenge League pour battre Servette autre concurrent à la promotion. Ils avaient ensuite payé.

Le Tribunal de recours argumente sa décision principalement sur le fait que le cas en question n’est pas comparable avec une véritable manipulation d’un résultat de match (appelé Match Fixing): "Même si (...) on peut évoquer en premier lieu une violation de l’interdiction de primes versées par des tiers, qui ne doit en aucun cas être minimisée, il s’agit (...) dans le cas présent d’une affaire essentiellement moins grave. On ne peut pas parler ici d’une falsification d’un résultat de match, tout au plus d’une incitation à une performance sportive dans le sens de la compétition, mais d’une influence avec des moyens inadmissibles et de la part d’une partie non autorisée", justifie le Juge dans sa décision.Ayant déjà purgé un match de suspension, Patrick Rossini et Igor Djuric devront encore faire l’impasse ce week-end à l’occasion des 16es de finale de la Coupe de Suisse face à Bellinzone.

ATS