Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suva a réalisé un excédent de recettes de 123 millions de francs en 2011. Les primes baisseront dès le 1er janvier 2013. "En gros, la moitié des clients paiera moins de primes en 2013", a indiqué vendredi l'assurance.

L'exercice 2011 est qualifié de "bon" compte tenu des "conditions adverses qui ont régné sur les marchés financiers", a-t-elle ajouté. Le diminution du nombre de nouvelles rentes d'invalidité a contribué au bon résultat.

Le nombre de maladies professionnelles et accidents déclarés a progressé de 1,6% (2,2% en 2010) pour atteindre 466'424 cas. La hausse est de 2,8% pour les accidents survenus pendant les loisirs et de 2,2% pour les accidents professionnels.

Réinsertion

Le nombre de nouvelles rentes en 2011 s'inscrit à 1727. C'est le niveau le plus bas depuis 1984. Les mesures de réinsertion portent leurs fruits. Le pic avait été atteint en 2003 avec 3357 nouvelles rentes.

La Suva lutte contre la fraude en examinant "plusieurs centaines de cas par année". A la fin 2011, 308 cas ont été clos pour une économie totale d'environ 64 millions de francs. La vérification des factures permet à la Suva d'économiser 100 millions de francs.

En 2013, les primes baisseront en moyenne de 2% dans l'assurance contre les accidents professionnels et de 1% dans l'assurance contre les accidents non professionnels. Des hausses sont toutefois possibles en fonction du risque de l'entreprise et de la branche.

ATS