Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swatch Group reste autorisé à réduire ses livraisons de composants à ses concurrents durant l'enquête que mène la COMCO pour définir si un arrêt complet violerait la loi sur les cartels. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a confirmé les mesures provisionnelles.

Les neuf entreprises qui avaient fait recours contre ces mesures ont été déboutées, a indiqué lundi le TAF, interrogé par l'ats. Seul le dispositif de cette décision enregistrée jeudi dernier est publié pour l'heure - les considérants détaillés suivront.

Ces mesures provisionnelles établies par la COMCO prévoient que dès 2012, Swatch Group pourra réduire les livraisons de mouvements mécaniques à 85% de la quantité achetée en 2010, et les assortiments à 95%. Ses clients horlogers s'inquiètent de voir disparaître cette source d'approvisionnement essentielle.

ATS