Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Thomas Klühr, CEO de Swiss, estime que le renchérissement du franc a eu des répercussions négatives sur les habitudes de réservation (archives).

KEYSTONE/NICK SOLAND

(sda-ats)

Swiss International Air Lines (Swiss) a vu son bénéfice d'exploitation ajusté reculer sur un an de 56% à 22 millions de francs au 1er trimestre 2016. Le franc fort a pesé sur la compagnie, en mains du groupe allemand Lufthansa.

"L'abandon du cours plancher de l'euro face au franc a eu des répercussions négatives sur les habitudes de réservation. Confrontées à des défis structurels, les compagnies du groupe Lufthansa renforceront encore leur concertation et exploiteront les potentiels de synergie", a déclaré Thomas Klühr, directeur général de Swiss, cité dans un communiqué diffusé mardi.

En comparaison annuelle, les produits d'exploitation ont diminué de 7% à 1,071 milliard. Swiss observe un recul de la demande sur son marché principal, qu'est la Suisse.

La compagnie poursuivra comme prévu la modernisation de sa flotte. Six Boeing 777-300 ER seront mis en service d'ici à la fin de l'année. "La vigueur du franc et ses incidences sur la compétitivité vont toutefois continuer à grever les revenus", précise l'entreprise.

ATS