Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swiss a vu chuter son bénéfice en 2011, en dépit d'avions bien remplis. La compagnie aérienne en mains de Lufthansa, qui invoque la faiblesse conjoncturelle et la cherté du kérosène au dernier trimestre, annonce des mesures d'économies et une hausse de ses tarifs.

Sur l'année, les produits d'exploitation (chiffre d'affaires) ont progressé de 3% par rapport à l'exercice précédent pour atteindre 4,93 milliards de francs. Mais ils ont reculé de 2% à 1,22 milliard au dernier trimestre.

Quant résultat opérationnel, il s'est replié de 17% à 306 millions de francs en 2011. Sur les trois derniers mois, il a même plongé de 87% à 18 millions, indique jeudi la filiale du transporteur allemand.

Economies

Pour redresser la barre, Swiss a pris des mesures d'économie, gelant le recrutement de cadres et réduisant les tâches confiées à l'extérieur. Ces mesures s'additionnent au programme (SCORE) mis en place par Lufthansa pour redresser ses revenus et auquel Swiss participe. Les améliorations prévues devraient permettre à cette dernière d'économiser 100 millions de francs par an.

Selon Harry Hohmeister, "d'autres mesures suivront". En outre, la compagnie entend passer sa structure tarifaire "au peigne fin" et envisage des augmentations de prix, indique le CEO. Swiss a par ailleurs déjà réagi en adaptant certaines lignes ou fréquences de desserte à la demande.

Plus d'avions

En dépit de ces difficultés, l'extension prévue de sa flotte n'est pas remise en cause. Le développement du parc aérien se traduira par la création cette année de près de 300 emplois, rien que pour le personne navigant. Swiss mettra aussi sur pied une unité pour l'entretien courant des avions, qui comptera plus de 200 personnes.

Swiss a battu l'an dernier tous les records de l'histoire du transport aérien helvétique en termes de passagers. La compagnie a convoyé 15,32 millions de voyageurs, soit une hausse de 8,1% par rapport à 2010, selon les chiffres déjà publiés.

ATS