Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swiss-Ski a finalement trouvé son nouveau chef alpin.

Quatre mois après la démission de l'Autrichien Rudi Huber, la Fédération a nommé le Jurassien Stéphane Cattin (47 ans) pour assumer la gestion stratégique du ski alpin en Suisse.

Stéphane Cattin bénéficie d'une expérience de 20 ans dans le Cirque blanc. Il a d'abord été entraîneur à Swiss-Ski, où il a notamment accompagné Michael Von Grünigen durant ses grandes années. Après s'être également occupé de l'équipe dames, il a quitté Swiss-Ski en 2004 pour rejoindre le privé et se mettre au service de plusieurs marques (Fischer, Stöckli). Après une parenthèse hors du ski comme chef des ventes des Usines métallurgiques de Vallorbe, il est revenu dans le milieu en 2014 pour devenir directeur de Fischer Sports Suisse.

Un poste qu'il occupait encore lorsque Swiss-Ski est allé le débaucher cet été. "Ses expériences en tant qu'entraîneur mais aussi dans l'industrie du ski sont extrêmement précieuses, tout comme ses compétences en management et son réseau dans la sphère économique et dans le sport de compétition", a expliqué Markus Wolf, président du comité directeur de Swiss-Ski.

De son côté, Stéphane Cattin a reconnu que "c'est l'idée d'un retour aux sources qui a motivé (mon) choix", avant d'ajouter: "En devenant chef alpin, je reviens à mes racines, au sport de compétition. Je me réjouis donc de retrouver mon métier d'origine, tout en profitant de mon expérience acquise dans le secteur privé au cours des dernières années", a relevé celui qui vit dans la région de St-Imier. Son entrée en fonction est prévue au 1er décembre au plus tard, des négociations étant en cours avec son futur ex employeur.

Pour mémoire, le poste de chef alpin avait été créé au printemps 2013, au sortir de la pire saison vécue par le ski alpin helvétique. Son but est de superviser l'ensemble du ski alpin chez Swiss-Ski, et plus particulièrement d'assurer la direction opérationnelle du secteur élite.

ATS