Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swisscom engrange un bénéfice de 17,8% en 2016.

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Swisscom a dégagé en 2016 un bénéfice net en croissance de 17,8% à 1,604 milliard de francs, grâce surtout à des éléments exceptionnels. Le chiffre d'affaires de l'opérateur de télécommunications a reculé de 0,3% en comparaison annuelle à 11,64 milliards.

L'entreprise contrôlée par la Confédération estime avoir réalisé un chiffre d'affaires "pour le moins remarquable vu la pression sur les prix et le contexte du marché", selon un communiqué publié mercredi avant la conférence de presse de bilan. En Suisse uniquement, elle a inscrit des ventes de 9,44 milliards de francs, en hausse de 1,1%.

Le bond du bénéfice net l'an dernier s'explique par un résultat 2015 qui avait été plombé par une provision de 186 millions de francs liée à une amende infligée par la Commission de la concurrence (COMCO) pour prix abusifs entre 2005 et 2007 dans les services à haut débit. Il avait ainsi diminué d'un cinquième à 1,36 milliard.

Sur le plan opérationnel, le géant bleu affiche un résultat (EBITDA) de 4,29 milliards de francs, supérieur de 4,8% par rapport à celui de l'exercice précédent. En données corrigées, le taux de progression ressort toutefois à 1,2%.

Poussée dans la TV numérique

Dans le détail des activités, le réseau fixe a vu le nombre de ses raccordements chuter de 262'000 à 2,4 millions. L'évolution signifie que les clients renoncent de plus en plus à ce service, même si elle est quelque peu atténuée par la croissance de la demande en raccordements TV et haut débit (+1,7% à 2 millions d'unités).

Dans la téléphonie mobile, Swisscom revendique un nombre de raccordements en recul de 0,2% sur un an à 6,6 millions. La société parle globalement de saturation du marché. La demande de services de données mobiles demeure soutenue en revanche, avec un bond de 78% en l'espace d'un an.

Dans la télévision numérique, le géant bleu dit avoir accru sa part de marché de 3 points à 32%, l'assurant toujours de la place de numéro un. Le nombre d'abonnés a augmenté de 10,9% pour s'établir à 1,48 million, dans un environnement marqué par la "vive concurrence des câblo-opérateurs", en l'occurrence UPC.

Fastweb en verve

Hors de Suisse, la filiale italienne Fastweb a généré une "excellente année", se réjouit Swisscom. Elle a accru son chiffre d'affaires de 3,4% sur un an à 1,8 milliard d'euros, pour un résultat d'exploitation (EBITDA) de 661 millions (+14,8%, mais +8% hors effets exceptionnels).

Le dividende pour l'année écoulée reste inchangé à 22 francs. Ce montant devrait demeurer le même l'an prochain, annonce déjà le géant bleu. La Confédération percevra environ 51% de la manne totale, en sa qualité d'actionnaire majoritaire.

Du côté des effectifs, Swisscom veut les réduire en Suisse, conformément à un plan annoncé il y a un an, de 500 emplois à 17'900 à temps plein d'ici à la fin de l'année. Le groupe confirm l'objectif de baisse des coûts de 300 millions d'ici à 2020. Deux buts déplorés par le syndicat transfair, qui a réagi immédiatement dans un communiqué.

Pression sur les prix

En ce qui concerne l'exercice 2017, l'opérateur historique s'attend à réaliser un chiffre d'affaires stable de 11,6 milliards de francs, avec un EBITDA de 4,2 milliards et des investissements de 2,4 milliards. Il signale un contexte réglementaire comprenant des défis, notamment avec la révision de la loi sur les télécoms.

"Je pense que la pression sur les prix restera soutenue en 2017. Cela ne nous empêchera pas de poursuivre les lourds investissements dans notre infrastructure", explique Urs Schaeppi. "En Suisse, nous allons investir environ 1,75 milliard de francs, dont 500 millions pour le déploiement de notre réseau à fibre optique."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS