Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les compétitions de jeux vidéos se développent en Suisse, mais demeurent éloignées de l'engouement rencontré en Corée du Sud. (archive)

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Quelque temps après l'entrée en lice du câblo-opérateur UPC dans le monde des jeux vidéo en ligne, c'est maintenant au tour de son concurrent Swisscom de prendre pied sur ce marché.

A cet effet, l'opérateur historique a annoncé la création de son propre tournoi de sport électronique (e-sports) en collaboration avec le numéro un mondial du secteur allemand ESL.

La Swisscom Hero League a pour vocation d'une part de proposer une plateforme professionnelle pour l'e-sport, et de l'autre de rendre l'activité accessible à un large public, a expliqué vendredi à Berne le directeur du marketing Michel Siegenthaler à l'occasion du salon spécialisé Herofest. Il y aura donc une plateforme professionnelle mais aussi une destinée aux joueurs amateurs.

Les jeux vidéo sont devenus un sport populaire en Suisse, affirme M. Siegenthaler, qui assure que plus de 3 millions de personnes s'adonnent régulièrement à ce passe-temps sur leur ordinateur, leur consoles ou leurs terminaux mobiles.

La Mecque de l'e-sport reste cependant la Corée du Sud, où les joueurs pratiquent leur activité dans des halles dans lesquelles se réunissent un nombre important de spectateurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS