Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swissmedic met en garde les personnes allergiques qui utilisent une seringue pour s'auto-injecter la solution d'urgence "Anapen" ou "Anapen Junior". Certains auto-injecteurs de ces préparations pourraient être défectueux et ne délivrer qu'une partie du principe actif.

L'Institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic) enjoint vendredi les personnes concernées de prendre immédiatement contact avec leur médecin. Les produits en cause sont destinés aux personnes allergiques qui s'injectent elles-mêmes de l'adrénaline en cas d'urgence pour traiter une réaction allergique aiguë, par exemple après la consommation de noix ou une piqûre de guêpe.

Le fabricant anglais, AllergyCare, a constaté que certaines de ces seringues ne pouvaient que partiellement, voire pas du tout, libérer la solution d'adrénaline - le principe actif - en raison d'une possible obstruction des aiguilles. A titre de précaution, l'entreprise rappelle donc toutes ces seringues.

ATS