Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans l'ornière, Swissmetal Holding est confronté à un nouvel écueil. Le groupe métallurgique soleurois doit fournir une garantie de 11,6 millions de francs à la banque allemande IKB Deutsche Industriebank pour obtenir un prêt en faveur de l'entité Swissmetal Industries.

L'information, divulguée mardi soir par Swissmetal, vient renforcer l'incertitude entourant l'avenir de l'entreprise possédant des sites de production à Dornach (SO) et à Reconvilier (BE). La garantie exigée par IKB, une banque allemande spécialisée dans le financement des PME, est gagée par des hypothèques.

Moratoire

Le conseil d'administration de Swissmetal estime que le montant exigé est recouvrable. C'est pourquoi Swissmetal va s'efforcer d'obtenir d'IKB Deutsche Industriebank un moratoire relativement à sa requête qui est au bénéfice d'un sursis concordataire jusqu'au 21 septembre.

Le problème intervient alors que le conseil d'administration va demander jeudi à l'assemblée générale de liquider la holding chapeautant les activités de Swissmetal. L'opération doit permettre de valoriser au mieux les actifs et d'en transférer le produit vers la filiale Swissmetal Industries.

Production stabilisée

La liquidation n'aura aucune influence sur les activités des sociétés de Swissmetal Industries, avait indiqué début juin le commissaire au sursis. Depuis l'ouverture de la procédure, la production a pu reprendre et se stabiliser, ce qui améliore les perspectives pour les employés, les clients et les créanciers.

Après les 180 licenciements prononcés en août à Dornach, Swissmetal Industries emploie plus de 450 collaborateurs, soit 125 à Dornach et 125 à Reconvilier, ainsi que 209 à Lüdenscheid. Avec la reprise de l'activité, les commandes des clients ont pu être traitées à temps et dans la qualité habituelle.

ATS