Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Switch est passé à l'action l'an dernier contre 1547 sites Internet suisses propageant des logiciels malveillants. Selon l'organisme zurichois qui administre les noms de domaines helvétiques, 81% des pages ont été nettoyées en l'espace d'une journée, alors que 13% ont été bloquées à cet effet.

La Suisse représente le seul pays dans lequel les exploitants de sites internet sont activement informés de la présence de logiciels malveillants sur leur site, a indiqué lundi Switch. Le projet mené depuis un an suscite ainsi l'intérêt dans l'ensemble du monde.

L'objectif consiste en une éradication aussi rapide que possible des logiciels malveillants sur les pages internet disposant des suffixes .ch et .li, afin que ceux-ci ne se répandent pas.

Citant des chiffres de la société de sécurité informatique Panda Labs, Switch relève que 38% de l'ensemble des ordinateurs de la planète sont infectés. Ce taux atteint 27% en Suisse, alors qu'il s'établit à 62% en Chine.

ATS