Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Syngenta a réalisé un exercice 2011 en forte progression. Le groupe agrochimique bâlois affiche un taux de croissance de 14% sur un an tant pour le bénéfice net, à 1,6 milliard de dollars (1,46 milliard de francs), que pour le chiffre d'affaires à 13,27 milliards.

"Nous pensons que nos activités combinées vont nous permettre d'améliorer encore notre marge opérationnelle (EBITDA) à taux de change constants", a expliqué mercredi Mike Mack, directeur général de Syngenta, cité dans le communiqué. "Nous devrions pouvoir continuer à générer un cash-flow important."

Croissance de 14%

Les deux divisions de l'entreprise ont réalisé des taux de croissance de leurs ventes de 14% également, a indiqué mercredi Syngenta. L'activité relative à la protection des cultures affiche un montant de 10,16 milliards de dollars, alors que celle touchant aux semences générait 3,19 milliard.

Le groupe rhénan estime par ailleurs disposer de trois atouts pour s'affirmer dans un marché jugé en expansion: l'intégration rapide de ses équipes commerciales, le succès de ses premières offres intégrées sur le terrain et la dynamique régnant au sein de l'organisation de Syngenta.

Rôle des marchés émergents

Les marchés émergents ont joué un rôle majeur dans l'essor de Syngenta. Leurs ventes ont ainsi augmenté de 18% et constituent désormais presque la moitié du chiffre d'affaires. Le flux de trésorerie disponible a atteint le record de 1,5 milliard de dollars, ce qui permet à la firme de financer ses investissements.

La manne sert aussi à satisfaire les attentes des actionnaires. Ceux-ci se verront du coup proposer un dividende en hausse de 1 franc à 8 francs par action au titre de l'exercice écoulé. Syngenta prévoit par ailleurs de racheter cette année des actions à hauteur de 200 millions de dollars.

ATS