Toute l'actu en bref

Le rachat de Syngenta par ChemChina, ici le site valaisan de Monthey du groupe bâlois, arrive à son terme (archives).

KEYSTONE/MAXIME SCHMID

(sda-ats)

L'offre publique d'achat (OPA) du chinois ChemChina sur Syngenta a finalement attiré 92,17% des actions du groupe agrochimique bâlois. Ce taux ressort à l'issue du délai supplémentaire d'apport accordé aux actionnaires qui s'est achevé mercredi à 16h00.

L'offre de rachat de Syngenta par ChemChina, qui intervient via la société néerlandaise CNAC Saturn B.V., approche bientôt de son terme. Les 92,17% des droits de vote et du capital de la multinationale rhénane équivalent à un total de 85'329'069 actions Syngenta, selon un communiqué diffusé jeudi.

Ces résultats sont encore provisoires et l'annonce définitive des résultats sera vraisemblablement publiée mercredi prochain, avant l'ouverture de la Bourse suisse. La deuxième exécution de l'offre aura probablement lieu le 7 juin prochain, précise CNAC.

Les actions Syngenta détenues par CNAC se composent des 85'133'393 actions Syngenta (y compris 11'067'350 actions représentées par 55'336'748 certificats américains ADSs) qui ont été apportées à l'offre ou à l'offre américaine jusqu'à l'échéance du délai supplémentaire et des 195'676 actions Syngenta détenues par Syngenta ou l'une de ses filiales.

Long feuilleton

L'aboutissement du rachat de Syngenta, pour un montant de 43,2 milliards de dollars (41,6 milliards de dollars au cours actuel), s'inscrit dans le cadre d'un feuilleton ayant commencé début février 2016. A l'origine, la finalisation de l'opération était prévue pour la fin de l'an dernier.

Presque tous les obstacles à la transaction, qui aura nécessité un report à sept reprises du délai de l'OPA, ont maintenant été levés. Les deux prétendants ont récolté une vingtaine d'approbations nationales ou régionales. L'Inde doit encore se prononcer.

Plusieurs régulateurs craignaient que ce mariage, dans un contexte de consolidation du secteur, n'aboutisse à une hausse des prix, à un choix plus restreint pour les agriculteurs et à une réduction des investissements dans la recherche de nouveaux herbicides et pesticides.

Le rachat de Syngenta par ChemChina devrait permettre à la Chine de doper sa production agricole nationale. L'objectif de Pékin est de nourrir sa population de 1,3 milliard d'habitants.

ATS

 Toute l'actu en bref