Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré une baisse des ventes au premier trimestre, Erik Fyrwald, CEO de Syngenta, maintient les objectifs du géant de l'agrochimie (archives).

KEYSTONE/PATRICK STRAUB

(sda-ats)

Syngenta a démarré l'année par une baisse de ses ventes. Le géant mondial de l'agrochimie, en passe d'être racheté par le groupe chinois ChemChina, a enregistré un chiffre d'affaires de 3,7 milliards de dollars, en baisse de 1% sur un an.

Les volumes sont restés stables, a indiqué le groupe bâlois lundi. Mais les prix ont légèrement reculé. Par division, Syngenta a enregistré un repli du chiffre d'affaires dans la protection des cultures à 2,6 milliards de dollars (montant à peu près identique en francs au cours actuel), mais une hausse dans le segment Semences à 996 millions.

Malgré des conditions difficiles pour les agriculteurs, l'activité est stable et les effets de change ont cessé de peser sur la performance, explique le directeur général Erik Fyrwald, cité dans le communiqué. Le groupe relève notamment l'appréciation du rouble et du réal brésilien face au dollar.

Transaction conclue en mai

"Sur l'ensemble de l'année, nous sommes en bonne voie pour atteindre nos objectifs de croissance modérée des ventes et d"amélioration de la marge EBITDA", déclare M. Fyrwald.

Quant au rachat de Syngenta par ChemChina, il est en passe d'être achevé grâce à l'obtention d'autorisations réglementaires, en particulier de la part de l'Union européenne et des États-Unis. Le groupe table sur une clôture de la transaction en mai.

Pour rappel, ChemChina a lancé une OPA sur Syngenta en février 2016. L'entreprise publique chinoise propose 43,2 milliards de dollars.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS