Toute l'actu en bref

Syngenta, ici son site valaisan de Monthey, se sépare de l'activité touchant aux semences de betteraves sucrières (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le groupe agrochimique bâlois Syngenta, dont le rachat par le chinois ChemChina est pratiquement sous toit, s'apprête à vendre ses activités dans le domaine des semences de betteraves sucrières. L'acquéreur est la société danoise DLF Seeds.

La transaction annoncée vendredi, pour un montant non divulgué, devrait être achevée d'ici à la fin septembre, a indiqué Syngenta dans un communiqué. Elle doit remplir les obligations habituelles posées par les autorités de concurrence ainsi que celles liées aux procédures locales de consultation des employés.

"DLF Seeds possède une solide expérience dans les semences spécialisées et dans l'intégration d'acquisitions stratégiques", a relevé Jeff Rowe, président mondial des semences et Amérique du Nord de Syngenta, cité dans le communiqué.

"Cette entreprise offre d'excellentes perspectives pour l'activité de semences de betteraves sucrières, lui permettant de tirer parti de son expertise au service des producteurs industriels de sucre ", a-t-il précisé.

Propriété d'une coopérative d'agriculteurs, DLF Seeds est un semencier qui commercialise des produits pour les plantes fourragères et d'agrément, notamment. Le groupe basé à Roskilde, au Danemark, est actif dans plus de 80 pays. Il emploie quelque 800 personnes, dont un dixième est affecté à la recherche.

ATS

 Toute l'actu en bref