Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir rejeté l'offre de rachat du géant américain Monsanto, Syngenta veut choyer ses actionnaires. Dans le cadre des mesures engagées à cet effet, le groupe agrochimique bâlois met en vente son activité dans les semences potagères.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le groupe établi à Bâle présente son activité dans les semences potagères comme "leader sur son marché". Affichant des "marges élevées", ce segment devrait susciter un vif intérêt de la part de tiers, assure Syngenta.

Toujours dans l'optique d'accroître la valeur de l'entreprise pour ses actionnaires, Syngenta va lancer ces prochaines semaines un programme de rachat d'actions à hauteur de 2 milliards de francs. Cité dans le communiqué, le directeur général du groupe, Mike Mack s'est dit confiant quant à la réalisation des objectifs financiers, avec notamment une marge entre 24 et 26% d'ici 2018.

ATS